par Brice

Maj - Il fut un temps où les émissions de télé avaient plus de gueule, loin du vomi télévisuel qui tartine aujourd'hui nos écrans, à coups de ch'tis à Las Vegas, Marseille ou Pont-Levêque.

Même si le rendu était au maximum des capacités que proposait la TV cathodique, les génériques étaient quand même plus sympas, on posait nos fesses devant Philippe Risoli, Marie-Ange Nardi, ou Patrice Carmouze, et on nous balançait des sujets tels que "j'aime les femmes musclées", ou encore "Mon enfant me vouvoie". Mickael Youn nous faisait chier avec son mégaphone, et Maité nous préparait du bon pâté en croûte. Bref, c'était les années Wallace ! Retour en souvenir sur les émissions qui ont marqué notre enfance à jamais : 

  • Le Morning Live (M6)
    Un plateau grand comme une chambre du CROUS, des acolytes nommés Magloire ou encore Zuméo (dur dur) et un mégaphone.
  • C'est mon choix (France 3)
    Avec Evelyne Thomas le témoin était roi et les sujets chocs : "Je suis grosse et j'assume", "J'aime les femmes musclées", "Je suis radin", "Je refuse de me marier", ou encore "Mon enfant me vouvoie". Merci Evelyne.
  • La Cuisine des Mousquetaires (France 3), avec Maïté et Micheline
    Avec Maïté pas de chichis. Très loin des "billes salées de foie gras" et autres "Viande de bouillon hachée enroulée dans une pâte de nouille" de Top Chef, ici on bosse à l'ancienne : on fourre des dindes, on fait du pâté en croûte, le tout assaisonné "d'un filet d'huile d'olive".
  • Qui est qui ? (France 2)
    Trois candidats, six professionnels et six métiers, ou comment se retrouver dans la peau d'un chanteur corse quand tu n'es qu'un marin pêcheur
  • Et bien sûr Pepita, à qui on en a fait baver avec des défis pas toujours évidents
    Merci Pépita, merci pour ta patience
  • Coucou c'est nous (TF1)
    Christophe Dechavanne égaie la case 19h-20h de TF1 avec ses fidèles Patrice Carmouze , "Fophie" Favier, ou encore Pierre Bellemare (595 Francs !). Une ambiance cour de récré, on adore
  • Club Dorothée (TF1)
    Salut Les Musclés"(1989), "Premiers Baisers" (1991), "Hélène et les Garçons" (1992), "Le Miel et les Abeilles" (1992) ou "Les Filles d'à côté", des séries qui nous fileraient aujourd'hui des kystes dans les oreilles mais que voulez-vous, on adorait ça.

    Ah oui, et le jour de votre anniversaire, vous attendiez votre nom à la fin du générique du Club Dorothée. Même si vous n'étiez pas inscrit au Club Dorothée.

  • Les Minikeums (France 3)
    Ses principaux succès : Albert le cinquième mousquetaire, Alvin et les Chimpmunks, Les aventures de Tintin, Les Tortues Ninja, Les Razmokets, Denis la malice ou encore Le bus magique. Les meilleurs dessins animés de tous les temps donc.
  • Ça se discute (France 2)
    "Je ne supporte plus les cheveux et les poils" (7/11/2000), "Je vois mon mec quand je veux et où je veux" (9-11-2000), "Je suis un régime extrême au mépris de ma santé" (10-11-2000), ou "J’impose le vouvoiement à mes enfants" (24-11-2000). Jean-Luc Delarue, c'était de vrais sujets de société.
  • Le Six minutes (M6)
    Entre 1987 et 2009, dans un souci d'économie, M6 propose le Six minutes, journal tout en images incarné par un commentateur, programmé juste avant les 20 heures de TF1 et France 2. Plutôt futé n'est-ce pas ?
  • Graines de star (M6)
    Bien avant Nouvelle Star et The Voice, les apprentis chanteurs pouvaient compter sur Laurent Boyer et ses Graines de Stars. Pas seulement les chanteurs, d'ailleurs.
  • Le Bigdil (TF1)
    La clé de son succès : des jeux de plateau, à base d'eau, de farine, d'élastiques géants et de costumes de sumo.
  • Le Juste Prix (TF1)
    Le Juste Prix c'était une grande roue, certes, un tyrolien (d'accord), mais c'était avant tout un parfait lancer de micro signé Philippe Risoli.
  • Le Millionnaire (TF1)
    Les mecs ont gratté les 3 TV, ils ont le pouce tout bleu, à eux maintenant de faire tourner la roue. Des cases de toutes les couleurs, des montants allant de 100.000 à 1.000.000 de francs et les cris du public scandant "LE MILLION ! LE MILLION !".
  • Ça cartoon (Canal+)
    Bugs Bunny, Daffy Duck ou Tom Jerry. L'occasion pour plusieurs générations de découvrir les trésors des Looney Tunes et Merrie Melodies, ces dessins animés produits entre 1930 et 1970. "That's all Folks" comme on dit.
  • Disney Parade (TF1)
    Rendez-vous du dimanche entre "Des millions de copains" et "7 sur 7", le moyen pour des millions de petits français de visiter à peu de frais le parc EuroDisney.
  • Dance Machine (M6)
    En résumé : les stars éphémères des 90's, leur play-back et leur public d'ados survoltés. Leurs invités récurrents s'appelaient Benny B, La Bouche, 2 Be 3, Worlds Apart, G Squad, 3T, David Charvet, Spice Girls, Corona, Ricky Martin, ou encore Gala... C'était l'époque où on achetait les CD 2 titres, la belle époque donc.
  • Hugo délire (France 3)
    Quand, dans 1 000 ans, des chercheurs aliens se pencheront sur le concept de l'interactivité, ils remonteront jusqu'à Hugo Délire. Le principe ? À l'aide des touches de son téléphone, un candidat pilote un jeu vidéo en direct, incarné par une créature nommée Hugo. Le but : accumuler des points pour remporter le cadeau du jour promis par Karen Cheryl. Qui dit mieux ?
  • Perdu de vue (TF1)
    Le principe ? Reprendre des enquêtes de disparition restées au point mort : Fugues, disparitions volontaires ou possibles issues plus tragiques, Perdu de vue est sollicité par des milliers de Français chaque mois, non sans s'attirer les critiques de la presse qui juge le programme voyeuriste.
  • 7 sur 7 (TF1)
    Bien avant d'essuyer les betises de son ex mari, Anne Sinclair était sur 7sur7, avec son décor noir et son générique retentissant. Le rendez-vous d'information du dimanche en fin de journée en quelques sorte.
  • Les nuls, l'émission (Canal+)
    Chaque samedi à 22 heures, entre 1990 et 1992, Alain Chabat, Chantal Lauby et Dominique Farrugia font rire les abonnés de Canal+ à coups de sketches, de parodies et de fausses publicités, comme "la mouche qui pète", ou encore "Régis est un con".
  • Ciné dimanche (TF1)
    Qu'on s'entende : il y a toujours un film le dimanche soir sur TF1. Ce qui nous manque et qui nous replonge immédiatement dans la décennie 1990 ? Ce générique. Caméra, bobine, néons, et deux films sinon rien bon sang.
  • Et vous, c'était quoi votre émission préférée ?
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires